Entretien et remise en état

Quelques recettes simples et efficaces à la portée de tous et de toutes.

il faut tout d’abord nettoyer le meuble.

Que ce soit avant une restauration importante ou un simple entretien saisonnier. Il est essentiel d’enlever de leurs surfaces les stigmates de la vie quotidienne

Pour les meubles comportant des éléments en cuir ou en toile un démontage préalable est nécessaire.

LE LAVAGE :bassine

Pour cela il suffit d’employer : Une bassine , de l’eau tiède et du savon de type liquide vaisselle ,une éponge avec « côté vert »

Nettoyez ,lavez, frottez dans le sens du bois , n’ayez pas peur de mouiller.

Rincez bien et plusieurs fois.

Si il y a présence de brulures, coups et blessures, taches noir « rouille », partie décollée, etc….
Reportez vous a la rubrique CHIRURGIE en bas de page

Après lavage et « SÉCHAGE QUELQUES HEURES » vient le temps du huilage.

 
 

MOUMOUTAGE :

50% huile de lin.
50% essence de térébenthine.

Mélange à faire dans un bocal étanche avec couvercle à vis type pot de confiture ou bocal à conserve.

Toujours à l’aide d’un pinceau et d’une éponge à dos vert « sèche et neuve« .
Bien imprégner les surfaces en bois de vos meubles faire boire le bois tant qu’il en demande pour cela il faut parfois 2 ou 3 applications.

Le coté vert de l’éponge permet parAbrasif2PinceauPapierDeVerre
la même occasion de faire un léger ponçage.

Toujours dans le sens du bois.

ESSUYAGE :PapierRouleaux

Quand votre meuble ne veut plus absorber l’huile : Essuyez le surplus et laissez sécher.
Le mieux est de frotter le meuble avec du papier d’essuyage et cela à plusieurs reprises, votre papier ne doit plus être gras au contact du bois.

« Attention Risque de Feux »
Avant de les jeter, mouiller les papiers d’essuyage gras usagés

Au quotidien un Meubles CHAPO s’entretient très simplement d’un petit coup de chiffon ou d’éponge humide. Une ou deux fois par an si il en à besoin un petit « MOUMOUTAGE » lui redonne une nouvelle jeunesse.

 

La chirurgie est un art très précis Les meubles CHAPO sont des êtres vivants avec lesquels il ne faut pas faire « n’importe quoi ».

LES MOTS :

Coups et blessures :

Les coups et blessures simples peuvent très bien être récupérés par regonflement du bois à l’eau , la pattemouille et le fer à repasser.
Procédez avec délicatesse et le plus précisément possible.
Le bois a une capacité incroyable à retrouver ses formes après écrasement par simple regonflement.
Attention à ne pas bruler le bois il vaut mieux qu’il y ait trop d’eau que pas assez.

Taches de vin et de rouille :

Là nous abordons la chimie, certains bois ne réagissent pas comme les autres.
La rouille et les taches de vin ne sont pas aussi violentes et difficiles à enlever sur l’orme que sur le chêne.
Antirouilles Acide phosphorique ou autre à appliquer au coton tige sur les taches jusqu’à disparition.
Bien rincer a l’eau.

Brulures :

Problème très grave et pour ainsi dire incurable.
Le bois qui n’est plus là , ou le charbon qui le remplace ne peuvent être que :

  • Camouflés, estompé par le lavage et l’application de gomme laque dans l’interstice nettoyé auparavant de toute trace de brulure noire ou brune.
  • Un petit ponçage et huilage devra suivre.

Rayures :

Cicatrice plus ou moins profonde Il faut pour cela poncer ou gratter et poncer jusqu’à sa disparition faire attention à ne pas poncer sur une zone trop petite et qui risquerait de se voir par la suite.

Parasites :

Ces derniers sont a éliminer par voix chimiques différents produits de traitement anti insecte existe dans le commerce.
Choisir un produit type « xylophène incolore  » Faire attention à appliquer le produit en zone ventilée « vapeurs toxiques ».
Laver et nettoyer avant et après et re-huiler après évaporation ou séchage du produit.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.